Pensées

Levons l’ancre !

Levons l’ancre ! Prenons la mer !
Il est temps de quitter le port
Recherchons celui qui se perd
Ou qui a soif de réconfort.

Hissons les voiles ! Au nom du Père
Ô ! Saint-Esprit, souffle très fort !
Pour nous conduire vers d’autres terres
Là où domine encore la mort.

Mais tes cordages sont relâchés !
Ils ne tendent plus les voiles
Pourtant l’Esprit veut te pousser
Comme la Bible le dévoile.

Tu es pour Dieu son messager
Montrant la route comme l’étoile
Et guider tous les égarés
Oui ! Pour qu’enfin tombe le voile.

Voiles tendues ! Va de l’avant !
Le Saint-Esprit te conduira
En te poussant, oui ! Par son vent
Les écueils tu éviteras.

Garde le cap, avec Jésus
C’est le secret de ta mission
Lève l’ancre, n’hésite plus
Bon vent ! Bonne navigation !

Vent de l’Esprit ! Souffle sur nous !
Vent de l’Esprit ! Souffle encore !
Nous ne craindrons pas les remous
N’attendons plus, quittons le port.

Lecture : Ésaïe 33 v 23 et Actes 20 v 13 :

Tes cordages sont relâchés ; ils ne serrent plus le pied du mât et ne tendent plus les voiles.

Pour nous, nous précédâmes Paul sur le navire, et nous fîmes voiles…

Les voyages missionnaires de l’apôtre Paul, illustrent fort bien ce que nous devons accomplir, sans forcément nous embarquer sur un navire, comme il le fit en son temps. Notre lecture du prophète Ésaïe, nous enseigne également que pour prendre la mer il faut que toutes les conditions soient réunies, et que surtout, le vent puisse pousser le navire.

Les navires sur lesquels Paul embarqua étaient équipés pour la navigation, mais lui, Paul était surtout équipé pour accomplir sa mission, et nous le constatons que l’Esprit le poussait, mais aussi l’orientait afin qu’il accomplisse ce que le Seigneur lui avait confié.

Voici quelques indications qui nous révèlent que le pilote à bord de la vie de Paul était bien le Saint-Esprit :

« Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d’annoncer la Parole dans l’Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie ».

La suite du récit nous montre à quel point Paul ainsi que ses compagnons de voyage étaient sensibles à la voix de Dieu :

« Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie ; mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas ».

Et finalement pendant la nuit, Paul aura une vision et comprendra que la volonté de Dieu le poussait vers une destination bien précise :

« Après cette vision de Paul, nous cherchâmes aussitôt à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle » (Actes 16 v 6 à 10).

Tous les voyages de Paul s’articuleront autour de la volonté de Dieu et le souffle de l’Esprit pour le conduire là où il devait annoncer le message du Christ.
Pour nous il doit en être de même, dans cette mission qu’est la nôtre d’annoncer et de témoigner de l’amour du Seigneur.

Ainsi, tendons nos voiles, par une communion serrée et rapprochée avec Jésus, et laissons-nous porter par le souffle puissant du Saint-Esprit, et non par notre propre volonté ou encore nos émotions, qui pourraient nous fausser la route et le cap que le Seigneur a fixé pour chacune de nos vies.

BESOIN DE LA PRIERE ?

Le pasteur se tient à votre disposition pour répondre à vos questions dans le domaine de la foi, vous aider à trouver en toute confidentialité le secours divin et prier pour vous.