Pensées

Epaphras, un homme de prière

Ce mois-ci, laissez-moi vous présenter Épaphras, un serviteur de Christ remarquable.

Il était l’un des fondateurs de l’Église de Colosses, un pionnier, un pilier dans cette Église.

Paul ne le considérait pas comme un simple co-équipier, mais comme un « cher ami et collaborateur », « un bien-aimé compagnon de service » (Colossiens 1.7).

Paul l’appréciait, et c’était vraisemblablement le cas des Colossiens.

Il le décrit comme :

Un charmant compagnon

« Épaphras qui est l’un des vôtres, vous salue »…
« Il a une grande sollicitude pour vous … » Colossiens 4.12-13.

Paul rappelle aux Colossiens que le ministère d’Épaphras est auprès d’eux, pour eux, qu’il se donne du mal et se dépense beaucoup pour leur intérêt et non le sien propre. Son objectif premier est de se préoccuper de la santé et de la croissance spirituelle de ses frères et sœurs en Christ.

Un serviteur de Jésus-Christ

« Épaphras, qui est l’un des vôtres, vous salue. Serviteur de Jésus-Christ, il … » Colossiens 4.12.

Épaphras se voit comme un « serviteur du Christ » et considère ce rôle comme une bénédiction et un honneur. Sa vie et son service sont à la ressemblance de Jésus, son maître, qui a fait pour chacun de nous le plus merveilleux qui soit : donner sa vie pour sauver la nôtre ! Aussi mérite-t-il que notre voix se mêle avec force à celle du psalmiste :
« Des paroles pleines de charme bouillonnent dans mon cœur. Je dis : Mon œuvre est pour le roi ! » Psaume 45.1.

Un combattant dans la prière

« Épaphras, qui est l’un des vôtres, vous salue. Serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que vous teniez bon, comme des hommes faits, pleinement disposés à faire toute la volonté de Dieu » Colossiens 4.13.

Le verbe « combattre » (en grec agoniso, terme qui en français a donné le verbe « agoniser ») dénote un désir intense, une lutte. Épaphras se consacre à la prière, « l’angoisse » au cœur, et lutte en ayant recours à des supplications. Il prie sans cesse pour les Colossiens, et persévère sans se laisser distraire ! Il ne prie pas pour des choses superficielles comme la gloire ou les possessions matérielles, mais il intercède pour leur maturité spirituelle.

Prenons garde de ne pas nous endormir et de ne pas nous laisser « charmer » comme Ève le fut par le serpent dans le jardin d’Éden. L’adversaire rôde chaque jour autour de nous pour nous démobiliser et nous séduire. La prière est l’une de nos armes les plus efficaces pour triompher de lui.
Soyons assidus dans le combat spirituel, car les besoins de nos familles, de nos amis, de nos collègues, de notre Église et du monde ne sont pas moins importants aujourd’hui que du temps d’Épaphras.

Connais-tu des Épaphras autour de toi, des chrétiens qui ont un cœur de serviteur, qui ont soif d’annoncer la Bonne Nouvelle aux perdus, qui oeuvrent fidèlement pour l’Église et qui intercèdent pour toi ? Si oui, honore-les, sinon, cherche-les, et dans tous les cas, deviens un(e) Épaphras toi-même pour la gloire de Dieu !
Hervé DELABALLE

BESOIN DE LA PRIERE ?

Le pasteur se tient à votre disposition pour répondre à vos questions dans le domaine de la foi, vous aider à trouver en toute confidentialité le secours divin et prier pour vous.